Noël | Les évêques invitent à être « porteurs de lumière dans le monde »

Noël | Les évêques invitent à être « porteurs de lumière dans le monde »

A Tournai, Liège et dans les autres diocèses, les évêques font connaître leur « Lettre de Noël ». Ces messages évoquant la joie de la Nativité, n’éludent pourtant pas les faits saillants que vit notre monde aujourd’hui.

La crèche de Bethléem fait écho à de nombreuses réalités d’aujourd’hui. ©CC0 Pxhere

Noël, c’est la lumière qui brille dans les ténèbres. » Mgr Delville, évêque de Liège poursuit: « la lumière a poussé les bergers à marcher dans les ténèbres. Ce mystère de Noël éclaire notre actualité. Celle-ci aussi est faite de ténèbres et de lumière.

L’évêque de Liège cite les différentes formes de ténèbres dans notre quotidien: « les guerres dans le monde, spécialement en Terre Sainte, le pays de Jésus, le Sauveur, et en Ukraine, depuis bientôt deux ans« . Pour Mgr Delville, « Ce sont les guerres dans d’autres pays du monde, surtout en Afrique et en Asie. Les ténèbres, ce sont aussi les abus sexuels commis sur des enfants, en particulier dans notre pays et dans notre Église. »

De l’autre côté, l’évêque de Liège évoque ces personnes qui portent la lumière dans nos ténèbres: « les personnes qui s’engagent dans les voies du dialogue en vue de la paix dans les conflits« , mais aussi « les personnes qui entourent de leur amitié les victimes de violence » et encore « la démarche de ceux qui cherchent à faire la vérité sur les situations de violence et à éclairer la vie de chacun en vue de nouveaux départs« .

L’évêque de Liège termine en invitant chaque chrétien:  » Soyons illuminés comme les bergers de Bethléem, soyons porteurs de lumière dans notre monde » .

👉 Lire l’intégralité de la Lettre pastorale de Noël signée Mgr Delville

Diocèse de Tournai: prions le Prince de la Paix

Dans le diocèse de Tournai, Mgr Guy Harpigny se concentre aussi sur cette « crèche où repose un nouveau-né à Bethléem, alors que Marie et Joseph vivent normalement à Nazareth. » Pour l’évêque de Tournai, Jésus représente « quantité d’enfants qui viennent au monde loin de chez eux, en des endroits insolites, non prévus. Regardons les nouveau-nés sur les moyens de transport dérisoires en Méditerranée, ou encore au Sahara, ou encore dans la bande de Gaza, ou encore près du lac Kivu.«

Mgr Guy Harpigny qui est aussi évêque référendaire sur les abus sexuels, évoque aussi les différents scandales qui entourent l’Eglise ces dernières semaines: la diffusion de Godvergeten, puis le resurgissement des affaires d’adoption forcée… « Demandons à Jésus, lui qui est la lumière née de la lumière comme l’écrit l’évangéliste saint Jean, de nous donner la force de faire la lumière sur ce qui s’est passé.«

En conclusion, l’évêque de Tournai adresse cette prière au Christ Sauveur: « nous pouvons lui demander de se manifester comme Prince de la Paix là où de conflits violents font tant de dégâts. Nous pouvons aussi lui demander de rendre le droit et la justice.«

👉 L’intégralité du message de Mgr Harpigny à lire ici

Diocèse de Gand: les nouvelles de Mgr Van Hecke

Sur le site de l’Eglise en Flandre, l’évêque de Gand rassure ceux qui demandent de sa part un « signe de vie ». Il a dû être absent ces dernières semaines car il souffre d’une pancréatite aiguë. « L’Avent est un temps d’attente« , rappelle-t-il. « J’ai désormais une solidarité particulière avec les malades, pour qui l’attente est parfois effrayante et difficile. Noël évoque la paix et la fraternité entre tous, y compris les non-chrétiens. Nous ressentons personnellement à quel point ils sont essentiels.«

Son message de Noël se poursuit: « Voyons-nous l’étoile brillante ? Verrons-nous un jour un signe de Dieu chez ce bébé à Bethléem ? Découvrirons-nous un jour une référence à Dieu chez les personnes vivant dans la pauvreté ? Noël peut nous aider. Et à l’inverse, des personnes concrètes autour de nous – que nous évitons peut-être désormais – peuvent nous aider à comprendre le vrai sens de Noël. Ils nous font mieux comprendre le sérieux de l’incarnation (de l’incarnation de Dieu). C’est pourquoi Noël est une opportunité, un exercice, un chemin pour ceux qui ouvrent leur cœur.«

Diocèse de Hasselt: « Pendant des siècles, les hommes ont chéri ce mystère. »

Mgr Patrick Hoogmartens relit dans la Bible les prémices de la crèche de Noël. « Ce n’est qu’à partir d’une compréhension plus profonde de notre histoire humaine, avec sa tragédie et son espoir, que Noël peut être compris : après tout, Jésus nous reconnecte à l’Amour de Dieu, qui est à l’origine de la Création et de l’Alliance.«

L’évêque d’Hasselt évoque ensuite les nombreuses représentations de la crèche depuis des siècles: « Dès le Ve siècle en jouant des pièces de Noël, de François au XIIIe siècle en le représentant dans les crèches des salons et sur les places. Mais plus encore, le mystère de l’Incarnation a été représenté dès les premiers siècles par de nombreuses statues de Marie à travers le monde. Habituellement, Marie est représentée avec l’enfant, le Fils de Dieu, dans ses bras. Nous avons également porté Marie dans les rues lors des célébrations du couronnement à Tongres et cela se reproduira l’été prochain avec les célébrations de la Virga Jesse à Hasselt : à chaque fois Marie avec Jésus à son bras.«

Mgr Hoogmartens conclut avec une allusion à la Lumière de Bethléem. « Il est donc très beau que sa Lumière, la lumière de Bethléem, se répande aussi de plus en plus dans notre diocèse grâce aux scouts du monde entier. Cela nous aide également à continuer de croire en la miséricorde de Dieu et en Jésus.