Opération calice | Aucune preuve d’ingérence de la part de l’Église selon le Conseil Supérieur de la Justice

 

 

Opération calice : Aucune preuve d’ingérence de la part de l’Église selon le Conseil Supérieur de la Justice

 

 

16/04/2024 – La Commission d’enquête parlementaire a auditionné aujourd’hui le Conseil supérieur de la Justice sur la gestion des abus sexuels dans l’Église et ailleurs.

 

Après une enquête très approfondie, le Conseil supérieur de la Justice a jugé qu’aucune influence ecclésiastique sur le tribunal dans le cadre de l' »Opération Calice » n’avait été prouvée. Ce faisant, le Conseil s’associe à la déclaration du parquet fédéral, qui avait déjà souligné dans un communiqué de presse détaillé à la fin du mois de septembre 2023 qu’il n’y avait pas eu d’ingérence de la part de l’Église.

Le 24 juin 2010, dans le cadre de l' »opération Calice », les autorités judiciaires compétentes ont effectué un certain nombre de perquisitions, qui ont ensuite été déclarées illégales. Bien entendu, l’Église a défendu ses intérêts légitimes par tous les moyens légaux. Les évêques n’ont jamais refusé de coopérer pleinement à une enquête judiciaire. Le respect du cadre légal est en définitive au service de la recherche de la vérité.

Les évêques de Belgique demandent que les accusations injustes cessent maintenant et espèrent un réquisitoire final rapide dans toute cette affaire.

Service de presse et d’information de la Conférence des Evêques de Belgique