Le Pape François exhorte à renforcer l’engagement envers la lutte pour la Faim Zéro

Rome, Italy, WFP-HQ, 13 June 2016 Official visit of His Holiness Pope Francis Photo: WFP/Giulio d'Adamo

Rome, Italy, WFP-HQ, 13 June 2016
Official visit of His Holiness Pope Francis
Photo: WFP/Giulio d’Adamo

English version here

ROME – Durant la première visite pontificale au Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies, le Pape François a accordé aujourd’hui son soutien à l’objectif de l’éradication de la faim et a rendu hommage au personnel de l’organisation, y compris ceux qui ont perdu leur vie dans l’exercice de leur mission.

« Ne pas se lasser ou laisser les problèmes vous dissuader », a déclaré le pape au Conseil exécutif et au personnel du PAM au siège du PAM à Rome. « Dans la mise en œuvre de cette priorité urgente de « Faim Zéro », je vous assure notre soutien et encouragement. »

À son arrivée, il s’est recueilli devant les plaques mémorielles avec les noms des collaborateurs morts dans l’exercice de leurs fonctions. « J’ai prié devant le mur commémoratif, » dit-il. « C’est un témoignage du sacrifice des membres de cette organisation, qui ont donné leur vie, afin que, dans des situations complexes et difficiles, d’autres personnes ne souffrent pas de la faim. Le meilleur moyen d’honorer leur mémoire est de continuer à se battre pour l’objectif de «Faim Zéro». »

« Le PAM est un excellent exemple de la façon dont on peut œuvrer partout dans le monde pour la lutte contre la faim grâce à une meilleure répartition des ressources humaines et matérielles, et en renforçant la communauté locale », a déclaré le Pape.

Il a appelé les Etats membres de l’ONU à renforcer de manière décisive leur engagement à coopérer avec le PAM. « De cette façon, le Programme alimentaire mondial ne sera pas seulement en mesure de répondre aux situations d’urgence, mais aussi à mettre en œuvre des projets solides et cohérents et à promouvoir des programmes de développement sur le long terme, tel que demandé par chacun des gouvernements tout en restant en accord avec les besoins de leurs peuples , » ajouta-t-il.

Il a parlé de l’impact des conflits, où les approvisionnements alimentaires ont été interdits d’accès dans les zones de guerre, en violation du droit international. « Dans certains cas, la faim elle-même est utilisée comme une arme de guerre », a-t-il dit.

Il a également souligné le problème des déchets alimentaires. « La nourriture jetée, dans un certain sens, est une nourriture volée aux pauvres et aux affamés. »

Il a déclaré qu’une « surcharge d’information » a désensibilisé la société au problème de l’extrême pauvreté. « En d’autres termes, peu à peu nous sommes devenus insensibles face aux tragédies des autres. Nous les percevons comme quelque chose de «naturel» », il a ajouté, « Nous sommes bombardés par tant d’images que nous voyons la douleur, mais nous ne la touchons pas, nous entendons des pleurs, mais ne n’apportons pas de réconfort, nous voyons la soif, mais nous ne la désaltérons pas. »

« Sans visages ni histoires, des vies humaines deviennent des statistiques et nous courons le risque de bureaucratiser la souffrance des autres. Les bureaucraties manient les papiers, c’est la compassion qui manie les êtres humains », at-il ajouté.

La visite du pape a mis en lumière la nécessité et l’urgence d’éliminer la faim, qui touche une personne sur neuf sur la planète. Sa visite coïncide avec la première année de travail pour la réalisation des Objectifs de développement durable. Au cœur de l’action du PAM il y a la volonté d’atteindre l’objectif n°2, « Faim Zéro », d’ici 2030.

La Directrice exécutive du PAM, Ertharin Cousin, a décrit le Pape François comme « notre héros de la Faim Zéro » et a déclaré que son appel pour l’élimination de la faim et de la malnutrition s’inscrit directement dans la mission du PAM : Œuvrer pour l’améliorer la condition des plus vulnérables dans le monde.

« La vérité c’est que la planète possède, comme vous venez de dire, la nourriture, les connaissances, les capacités et les compétences, pas seulement pour faire face aux défis de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition, mais pour mettre un terme à la faim », dit-elle. « Ce dont nous avons besoin, ce qui nous manque, c’est la volonté de la population mondiale, nécessaire pour répondre à l’urgence d’aborder ce grand échec dans notre humanité commune. »

Le Pape s’est exprimé devant les collaborateurs du PAM dans une web diffusion en direct pour les bureaux pays et les bureaux sur le terrain dans le monde. Quelque 1 000 membres du personnel étaient présents au siège à Rome, et jusqu’à 14 000 travailleurs humanitaires du PAM dans le monde entier ont eu l’occasion de le suivre en ligne.

Il a terminé sa visite de deux heures en demandant au personnel de prier pour lui : « Merci et s’il vous plaît priez pour moi afin que je puisse aussi faire quelque chose contre la faim dans le monde, » dit-il.

Il a rencontré trois membres du personnel du PAM ; Jok Kuol venant du Soudan du Sud, Alessandra Piccolo d’Italie et Sara Adam de Somalie. Kuol a bénéficié des repas scolaires du PAM lorsqu’il était enfant, et plus tard il a reçu de la nourriture du PAM dans le camp de réfugiés de Dadaab au Kenya, où lui et sa famille ont fui après la guerre civile. Aujourd’hui, Kuol soutient le travail du PAM pour apporter de la nourriture aux plus vulnérables, et aux victimes du conflit au Soudan du Sud.

« Je suis tellement heureux ; ce fut le plus beau moment de ma vie », a déclaré Kuol. « Je voulais lui dire qu’il y a des gens dans le besoin, qu’il sache qu’il y a des personnes, comme mon peuple, qui font face à la faim. J’étais un bénéficiaire et j’ai été aidé par le PAM ; et regardez ce que je suis devenu aujourd’hui, je travaille dorénavant pour le PAM. »

Dans un échange de cadeaux, la Directrice exécutive a offert au Pape François un dessin fait par un enfant Sri Lankais, Sritharan Sharukan, qui bénéficie du programme de repas scolaires du PAM et qui a dessiné sa vision d’un monde sans faim.

Le PAM est la plus grande agence humanitaire qui lutte contre la faim dans le monde en distribuant une assistance alimentaire dans les situations d’urgence et en travaillant avec les communautés pour améliorer leur état nutritionnel et renforcer leur résilience. Chaque année, le PAM apporte une assistance à quelque 80 millions de personnes dans près de 80 pays.

Suivez nous sur Twitter @WFP_Media | @WFP_FR

Pour plus d’informations, veuillez contacter (email : prénom.nom@wfp.org)

Guido van Heugten, guido.vanheugten@wfp.org, WFP/Brussels, Tel. +32496507432

Jane Howard, WFP/Rome, Tel. +39 06 65132321, Mob. +39 346 7600521

Frances Kennedy, WFP/Rome, Tel. +39 06 6513 3725, Tel. Mob.+34 67600806

Vichi De Marchi, WFP/Rome, Tel. +39 06 65132058, Mob. +39 348 0517605

Gregory Barrow, WFP/London, Tel.  +44 20 72409001, Mob.  +44 7968 008474

Steve Taravella, WFP/Washington DC, Tel. +1 202 653 1149, Mob. +1 202 770 5993