Fondation Roi Baudouin | Solidarité et générosité face au COVID-19: bilan

Article de Cathy Verbyst. 5/06/2020

​​Le premier pic de l’épidémie passé, la Fondation Roi Baudouin dresse le bilan des initiatives menées en Belgique, en Europe et à l’international en réponse à la crise du COVID-19. Entre mars et mai, la Fondation a prélevé quelque 10 millions d’euros de ses ressources propres pour les distribuer à des projets d’urgence. Parallèlement, elle a collecté des dons : 5 millions d’euros de promesses de dons destinés à ces mêmes projets d’urgence ainsi qu’à des projets de reconstruction, et 15 millions d’euros en faveur d’initiatives menées par des tiers – dont près de 10 millions d’euros au bénéfice de structures hospitalières. Aujourd’hui, la Fondation s’engage dans la voie de la reconstruction, à moyen et long terme

 

Soutenir la solidarité
Dès le début de la crise du COVID-19, les acteurs de terrain ont été nombreux à se mobiliser pour venir en aide aux plus vulnérables. La Fondation Roi Baudouin a tenu à participer à cet élan de solidarité en libérant rapidement des moyens financiers pour les aider à faire face à des besoins pressants. 

En Belgique, quelque 1.100 soutiens ont ainsi été distribués pour un total de plus de 15 millions d’euros – dont quelque 10 millions d’euros en provenance du capital de la Fondation. Parmi ceux-ci : 500 organisations de lutte contre la pauvreté et le sans-abrisme ont reçu 5 millions d’euros et environ 300 organisations de première ligne d’aide et de soins ont reçu 3 millions d’euros – chacune bénéficiant d’une enveloppe forfaitaire entre 5.000 et 10.000 euros. Ce soutien financier a permis de pallier à des besoins urgents : aide alimentaire, matériel de protection et de désinfection, outils technologiques pour faciliter le travail et la communication à distance… Par ailleurs, près de 900.000 euros ont été distribués à 30 organisations qui épaulent les maisons de repos et de soins face aux défis liés au COVID-19.

En Afrique, la Fondation a apporté un soutien de plus de 200.000 euros à des projets de prévention et de sensibilisation au Burundi et en RD Congo, notamment. En Europe, elle contribue au soutien d’associations de première ligne en contact avec les migrants (essentiellement dans les îles grecques) dans le cadre du Programme européen pour l’Intégration et la Migration (EPIM), qui y consacre un budget de 150.000 euros.

Faciliter la générosité
En cette période de crise, bon nombre de citoyens et d’entreprises ont voulu agir, que ce soit par un don ou la rétrocession (d’une partie) de leurs bénéfices. La Fondation a facilité la générosité et la philanthropie, du niveau le plus local à l’échelle internationale, au bénéfice de structures hospitalières et de soins, mais aussi d’autres secteurs impactés par la crise, dont le secteur culturel.

Depuis le début de la crise du COVID-19, quelque 20 millions d’euros issus de dons de particuliers, d’entreprises et d’institutions ont été collectés en faveur d’initiatives propres à la Fondation et d’initiatives menées par des tiers – dont près de 10 millions d’euros à destination de structures hospitalières. Toutes initiatives confondues, cela représente environ 40.000 dons, dont 57% proviennent de particuliers. Certaines organisations et entreprises n’ont par ailleurs pas hésité à mobiliser leurs membres, clients ou collaborateurs pour apporter une contribution déterminante, à l’instar de Test Achats, BNP Paribas Fortis, ING, Solvay, UCB ou Elia.

À l’international aussi, KBFUS et KBFCanada ont pu répondre aux demandes de générosité transfrontalière. Plus de 8,6 millions d’euros ont été collectés auprès de donateurs américains et canadiens, et reversés à des projets en Europe (Italie, Espagne…) et en Afrique (RD Congo, Burundi…).

La Fondation Roi Baudouin remercie de tout cœur tous les donateurs ainsi que La Loterie Nationale – son partenaire depuis de nombreuses années – pour leur engagement, plus important que jamais. Petit ou grand, chaque don contribue à faire la différence.

Reconstruire l’avenir
À présent, la Fondation laisse l’urgence de côté pour se concentrer sur ce qui constitue son ADN propre : l’action stratégique à moyen et long terme, afin d’initier des changements structurels et durables dans la société. Ce changement de cap passe entre autres par l’action du Fonds pour des soins solidaires, axé sur la durabilité des soins dans les hôpitaux et autres établissements de soins résidentiels du pays. Le Fonds vient de lancer ses deux premiers appels à projets qui permettront une première distribution des moyens financiers au cours des prochains mois. D’autres actions seront également prises dans le cadre des différents programmes de la Fondation, notamment en matière de digitalisation de l’enseignement, ou encore, de lutte contre la précarité énergétique.

Accéder à l’article original.

Accéder au site de la Fondation.