2 jours de retraite pour les nommés de Bruxelles

`

2 jours de retraite pour les nommés de Bruxelles les 27 et 28 février

Les 27 et 28 février 2023, l’Eglise Catholique à Bruxelles avait convié ses nommés pour 2 jours de retraite à Blankenberge.

Quelle intuition derrière cette initiative ?

Pour monter ce projet, un groupe s’est constitué : Thierry Claessens, Josefien Verhelst, Soeur Anne Peyremorte, Chanoine Tony Frison, Abbé Guido Vandeperre et Mariana Iacob.

Thierry Claessens, responsable du temporel, à l’origine avec l’équipe de l’initiative, nous livre ce qui a guidé son intuition :

« Travailler dans l’Eglise c’est se mettre au service du Christ. Mais le rythme de notre travail quotidien ne nous laisse pas assez d’opportunités pour se mettre à l’écoute de Celui que nous servons.

Notre évêque a été appelé pour veiller à ce que notre lien avec le Seigneur reste fort. Lien sans lequel notre travail est vain.

C’est pourquoi, il nous invite en ce début de Carême à partir deux jours au désert. Nous allons puiser ensemble à la Source pour reconstituer nos forces afin de pouvoir retourner à Sa mission de façon plus ajustée à Lui, notre âme dans Sa paix et dans Sa joie. »

Un programme étoffé

Au final, 104 nommés ont participé : des prêtres, des membres de congrégation, des assistants et animateurs pastoraux, couvrant tous les domaines de la pastorale que l’on trouve dans le vicariat hormis l’enseignement, et des membres du centre pastoral.

L’ambitieux programme de deux jours pleins proposait une alternance d’enseignements et de temps en sous-groupe de 8 personnes pour faciliter les échanges et approfondir la réflexion. Soeur Anne Peyremorte, responsable de l’Unité du Kerkebeek et Mgr Kockerols ont été les principaux orateurs.

Outre ces enseignements, des temps de silence rythmaient la journée tout comme la liturgie des heures et l’eucharistie quotidienne.

Le soleil a brillé la majorité du temps permettant à certains de pouvoir profiter du bord de mer à proximité immédiate de l’hôtel Corsendonk. Les participants ont apprécié de rencontrer d’autres ouvriers de la moisson et de pouvoir échanger dans une atmosphère fraternelle, les bons repas et l’agrément du lieu ne gâchant rien.

Cette première fut une réussite.

Anne Périer

Accéder à la galerie photos en entier ici.