Aleteia | Juin, un tournant pour la béatification de Robert Schuman ?

©Europeana Collections (CC BY-SA 4.0)

La cause en béatification de Robert Schuman (1886-1963) progresse et pourrait aboutir, d’ici le mois de juin, à la reconnaissance de son statut de “vénérable”.

L’un des Pères de l’Europe bientôt vénérable ? Alors que ce dimanche marque le 71e anniversaire de la déclaration du 9 mai 1950, considérée comme le texte fondateur de la construction européenne, prononcée par Robert Schuman (1886-1963), la cause en béatification de ce dernier progresse et pourrait aboutir, d’ici le mois de juin, à la reconnaissance de son statut de “vénérable”, a-t-on appris du cardinal Marcello Semeraro, préfet du Dicastère pour les causes des saints. Ces dernières années, le pape François a cité le Père de l’Europe à de nombreuses reprises, en faisant même un modèle de sainteté en politique.

Dans les mois qui viennent, la session ordinaire des cardinaux et des évêques de la Congrégation pour les causes des saints devrait examiner la cause de Robert Schuman, a expliqué le cardinal Semeraro. Si l’issue des discussions s’avère favorable, le prélat italien soumettra la cause du Français au souverain pontife. Dans le cas où celui-ci venait à approuver la proposition de son dicastère, ce dernier publierait alors le décret reconnaissant les vertus héroïques et attribuerait alors à Robert Schuman le titre de vénérable Serviteur de Dieu.

 

On peut devenir saint en faisant de la politique.

Un titre que le pape François devrait probablement accorder au Français, qu’il considère comme un modèle politique. En 2015, il était allé jusqu’à déclarer que l’homme politique était la preuve qu’on « peut devenir saint en faisant de la politique ».