Arte | « Le métis de Dieu », un portrait du Cardinal Lustiger

Le métis de Dieu

Incarné par Laurent Lucas, énergique et tourmenté, un portrait à fleur de peau du cardinal Lustiger, acteur majeur de la réconciliation judéo-chrétienne. Un téléfilm captivant, avec également Aurélien Recoing, Pascal Greggory et Nathalie Richard.

Aron Jean-Marie Lustiger est issu d’une famille juive. À 14 ans, en pleine Occupation, il se convertit au catholicisme contre l’avis de ses parents. Il perd sa mère en déportation et se heurte violemment à son père, qui n’accepte pas son choix. Devenu curé, il se hisse au sommet de la hiérarchie ecclésiastique grâce à Jean-Paul II, avec lequel il se lie d’amitié. Mais en 1985, un couvent de carmélites polonaises s’installe dans les murs d’Auschwitz, là où Gisèle Lustiger a été gazée. L’événement déclenche la plus grave crise entre juifs et chrétiens depuis la Seconde Guerre mondiale. Et c’est à cet homme d’Église pas comme les autres qu’il revient de trouver une issue au conflit, qui le bouleverse intimement.

Ilan Duran Cohen s’éloigne ici du ton hilarant de son précédent film, Le plaisir de chanter, pour proposer un passionnant portrait, concentrant quinze ans de la vie de Jean-Marie Lustiger.

Voir le film.