Asbl Confiance Haïti | Envoi d’objets religieux depuis Bruxelles

Ce 16 février, une dynamique équipe de quatre femmes, Armelle Flett, Aude de Maleyssie et Patricia Ziegler sous la houlette d’Anne-Marie Berlier, s’était réunie au vicariat pour procéder à l’emballage d’objets religieux concédés par le vicariat ; l’objectif étant de savoir les intégrer au prochain container en partance pour Haïti.

©Vicariat Bruxelles

Confiance Haïti est née en 2010 de l’élan d’amitié d’un groupe d’ex-étudiants parisiens pour leur ami, le père Joseph Hilaire ; touchés par les nouvelles catastrophiques en provenance de l’île après le tremblement de terre, ils se mobilisent pour soutenir la population locale de manière immédiate mais décident de prolonger leur aide. Ainsi chaque année, un container part de la paroisse de Saint-Jacques de Landivisiau rempli conjointement avec 3 autres asbls comme architectes de l’urgence.

Au fil des ans, Confiance Haïti se structure pour proposer dans la zone de Canaan et Santo une éducation aux enfants d’une population qui vivent dans un pauvreté extrême. La petite asbl a d’ailleurs reçu l’agrément de la fondation Roi Baudouin : elle est à l’origine de la construction de deux écoles pour lesquelles elle pourvoit à leurs frais de fonctionnement. la colline de Canaan et la plaine de Santo se trouvent au nord de Port-au-Prince, la capitale ; y vivaient au départ 300 000 personnes déplacées suite au séïsme. Aujourd’hui elles sont plus d’un million si bien que plusieurs milliers d’enfants peuplent cette zone.

Confiance Haïti en concertation avec le père Hilaire, religieux Montfortain, a donc d’abord contribué à l’ouverture des deux écoles :

  • Mission St Gabriel, celle de la colline qui accueille les 3 à 12 ans,
  • Ecole Val des Ecoliers , celle de la plaine qui, elle, accueille les 13 à 17 ans pour le passage d’un bac généraliste.
©Confiance Haïti

Les nouvelles constructions répondent aux normes antisismiques, et, les écoles se déploient petit à petit ; la Mission St Gabriel par exemple aura bientôt un bâtiment pour les professeurs qui sont majoritairement des religieuses appartenant à différentes congrégations. Les deux écoles sont ouverts à tous quelque soient leur confession ; la journée inclue une prière et un enseignement religieux. Si l’enseignement est gratuit, on demande cependant aux parents de pourvoir à l’achat de l’uniforme vert et blanc cassé pour leur enfant.

Depuis 5 ans, un contact a été établi avec l’école européenne d’Uccle qui fournit les cahiers d’exercices notamment ceux de mathématiques primaire qui n’ont plus cours ; dans un pays qui manque de tout et avec une jeunesse nombreuse, l’accès à des manuels scolaires de qualité est un soutien important à la scolarité. De même, les vêtements égarés et jamais récupérés par les familles sur Uccle partent vers Haïti chaque année permettant de vêtir de nombreux enfants.

Le père Joseph Hilaire est également le supérieur général du séminaire local ; à ce titre, il a le projet de construire un ermitage de la réconciliation et de la source pour ses élèves. Un certain nombre des objets religieux collectés à Bruxelles trouveront naturellement leur place dans ce cadre.

 

Accéder à leur site pour découvrir les projets en cours et ceux à venir.

Consulter la dernière brochure.

Faire un don via la Fondation Roi Baudoin : La Fondation Roi Baudouin pour Confiance Haïti
IBAN  BE10 0000 0000 0404
BIC BPOTBEB1
Référence TGE – FR – Confiance Haïti