CathoBel | 340 millions de chrétiens persécutés en 2020

L’ONG protestante de défense des chrétiens «Portes Ouvertes» a publié l’Index mondial de persécution contre les chrétiens. Selon l’étude, l’intensité des discriminations et de la persécution subies par les chrétiens s’est considérablement aggravée au cours de 2020. Un phénomène accentué par la pandémie de Covid-19.

«Pour la première fois depuis la création de cet index en 1992, le niveau de persécution dans l’ensemble des 50 pays est jugé ‘extrême’ ou ‘très élevé‘», déplore Philippe Fonjallaz, directeur de « Portes Ouvertes » Suisse. Cela révèle malheureusement la détérioration continue de la situation des chrétiens dans le monde, ajoute-t-il.

Au moins 4761 chrétiens tués

Les fermetures et destructions d’églises se poursuivent dans plusieurs pays, notamment en Chine. Dans des pays comme l’Inde et la Turquie, le nationalisme religieux menace d’étouffer toute vie ecclésiale. Le nombre de chrétiens tués en raison de leur foi est passé de 2983 l’année précédente à au moins 4761, indique l’ONG basée aux Pays-Bas.

Les attaques des groupes islamistes contre les chrétiens et leurs églises ont fortement augmenté, en particulier en Afrique de l’Ouest et dans la région du Sahel. En raison de la violence croissante contre les chrétiens depuis plusieurs années, la République démocratique du Congo (RDC) et le Mozambique font leur entrée dans l’Index cette année (rang 40 et 45), note encore l’ONG «Portes Ouvertes»

La Corée du Nord se classe une nouvelle fois en tête de l’Index mondial de persécution, une constante depuis 20 ans. Elle est suivie de l’Afghanistan, la Somalie, la Libye, le Pakistan, l’Érythrée, le Yémen, l’Iran, le Nigeria, l’Inde, l’Irak et la Syrie.

Accéder à la suite de l’article sur le site internet de CathoBel.be.