Cathobel | Un exemple solidaire entre les écoles flamandes et wallonnes

Un exemple solidaire entre les écoles flamandes et wallonnes

 

Dank u ! Ou quand les mouvements de solidarité au bénéfice des écoles sinistrées dépassent la frontière linguistique…
Un témoignage de Marie-Flore Montrieux, déléguée épiscopale pour l’.

Mi-juillet, des pluies torrentielles se sont abattues sur l’est de la Belgique provoquant des  qui ont tout emporté sur leur passage, ne laissant derrière elles que désolation. Les dégâts sont considérables. Maisons d’habitation, commerces, usines, écoles… rien ni personne n’a été épargné dans cette tragédie. Dans le diocèse de Liège, 27 écoles ont été touchées, 5 d’entre elles sont jugées « en très grandes difficultés ». Les 22 autres « seulement » en difficulté.

Le président du CoDiEC (Comité Diocésain de l’) de Liège et les deux directeurs diocésains ont rapidement mis en place une cellule de crise pour venir en aide aux Pouvoirs Organisateurs et aux directions des écoles sinistrées.

Dans les jours qui ont suivi, via le KOV (Katholiek Onderwijs Vlaanderen), une trentaine d’écoles situées dans toutes les provinces du nord du pays, ont fait part de leur souhait d’apporter une aide aux écoles sinistrées. À cette trentaine d’écoles, il faut ajouter celles qui sont entrées directement en contact avec l’une ou l’autre des écoles sinistrées.

Une solidarité ciblée

L’adjoint au directeur diocésain, responsable de l’accompagnement des Pouvoirs Organisateurs, a enregistré les demandes et a mis en relation les écoles néerlandophones avec 15 écoles fondamentales particulièrement impactées par les inondations. Cette solidarité ciblée permet un partenariat entre une école néerlandophone et une école francophone spécifique.

Durant ce premier trimestre de l’année scolaire, une partie (voire la totalité) des fonds récoltés lors des activités organisées dans les écoles néerlandophones (marches parrainées…) a déjà été versée à leurs écoles partenaires à charge, pour ces dernières, de préciser à quoi l’argent reçu a été employé. Ces aides des écoles flamandes aux écoles wallonnes vont bien au-delà d’une simple manifestation de solidarité. Des échanges entre élèves des écoles partenaires sont, d’ores et déjà, prévus pour certaines d’entre elles. Ces initiatives consolident les liens entre les écoles faisant partie de la communauté scolaire catholique de notre pays.

Si, à votre tour, vous souhaitez soutenir les écoles sinistrées, vous pouvez verser vos dons

  • soit sur le compte de l’asbl Construction et soutien, BE44 1960 0216 2145;
  • soit, grâce à la collaboration et le soutien de la Fondation Roi Baudouin, sur le compte du “Cercle des donateurs Construction et soutien” (géré par la Fondation Roi Baudouin): BE10 0000 0000 0404 — Mention obligatoire: 623/3679/40008.
    Dans ce cas, il vous est possible d’obtenir une déduction fiscale pour tout montant supérieur à 40 euros.

Un grand merci à tous ceux qui se sont mobilisés et continuent de s’investir pour permettre à nos élèves d’être accueillis dans leur école et, compte tenu des circonstances, de poursuivre leur scolarité dans les meilleures conditions.

Marie-Flore Montrieux
déléguée épiscopale pour l’enseignement
vicariat.enseignement@evechedeliege.be

Je m’abonne à la newsletter de Cathobel

Je m’abonne au journal Dimanche