Pèlerinage sur les pas des grands saints

Du 3 au 6 avril 2016, proposé par les Frères de Saint-Jean

3 Avril Notre Dame Miraculeuse, Notre Dame des Victoires
Départ en car de Bruxelles à 7h30’ en direction de Paris (5h30’ de route). Messe à Notre Dame Miraculeuse.

Le 18 juillet 1830 à 23h30’, Catherine Labouré s’entend appeler par son nom. Un mystérieux enfant est là, au pied de son lit et l’invite à se lever : « La Sainte Vierge vous attend ». Catherine s’habille et suit l’enfant portant des rayons de clarté partout où il passait. Arrivée dans la chapelle, Catherine s’arrête près du fauteuil du prêtre placé dans le chœur sous le tableau de sainte Anne (emplacement actuel de la statue de saint Joseph). Elle entend alors comme le froufrou d’une robe de soie. Son petit guide dit: « Voici la Sainte Vierge » Elle héste à croire. Mais la Vierge Marie est assise dans un fauteuil et Catherine appuie ses mains sur les genoux de la Mère de Dieu. Là, il s’est passé un moment, le plus doux de ma vie dit-elle. Il me serait impossible de dire ce que j’éprouvais. La Sainte Vierge m’a dit comment je devais me conduire envers mon confesseur et plusieurs autres choses.» La Sainte Vierge désigne de la main l’autel où repose le tabernacle et dit: « Venez au pied de cet autel. Là, les grâces seront répandues sur toutes les personnes qui les demanderont avec confiance et ferveur.»
Après le Déjeuner pique-nique.
Nous poursuivons la visite à Notre Dame des Victoires.

Saint Louis et Sainte Zélie Martin aimaient et avaient une confiance absolue en Notre-Dame des Victoires. Sainte Thérèse de Lisieux souffrante et ne trouvant aucun secours sur la terre, s’était aussi tournée vers sa Mère du Ciel, elle la priait de tout son cœur d’avoir enfin pitié d’elle…Tout à coup la Sainte Vierge me parut belle, si belle que jamais je n’avais vu rien de si beau, son visage respirait une bonté et une tendresse ineffable, mais ce qui me pénétra jusqu’au fond de l’âme ce fut le « ravissant sourire de la Sainte Vierge ». Alors toutes mes peines s’évanouirent, deux grosses larmes jaillirent de mes paupières et coulèrent silencieusement sur mes joues. Il fallait un miracle et ce fut Notre Dame des Victoires qui le fit.
Nous quitterons Paris pour le Sanctuaire de Montligeon (+,-3h30’ de route). Diner et logement à l’ermitage de la Basilique.

4 Avril Basilique de Notre Dame de Montligeon
Le pèlerinage que nous allons accomplir auprès de Notre Dame de Montligeon, La libératrice du Purgatoire, est une authentique démarche Pleine d’amour pour nos défunts.
7h30’ Nous participons au Laudes, chantées par la Communauté de Montligeon et nous assistons à la messe qui est célébrée quotidiennement pour les membres de la Fraternité spirituelle de Montligeon ainsi que pour toutes les personnes qui lui sont recommandées.
9h00’ Petit déjeuner. 9h45’ Au pied de Notre Dame Libératrice, nous faisons l’Exercice de la Via Lucis. Après le déjeuner départ pour Alençon (1h45’ de route). Depuis 2012 cette ville fait désormais partie de l’association des Villes Sanctuaires en France, rejoignant ainsi quatorze hauts lieux spirituels de France comme Lourdes, Mont Saint Michel, Pontmain, Chartres, Lisieux….

A Alençon, nous nous rendons dans la Basilique Notre Dame, où sont vénérés Saint Louis et Sainte Zélie Martin, parents de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. Notre visite débutera dans la chapelle baptismale où Thérèse a reçu le baptême le 4 Janvier 1873. Ensuite nous nous rendrons dans la maison famille Martin où grâce à la belle visite guidée et commentée, nous apprendrons à mieux connaître la Famille Martin. C’est dans la Chapelle de la maison familiale que nous prierons tous ensemble pour le retour de nos familles à la foi chrétienne et pour les vocations. Fin après midi nous continuons notre pèlerinage vers Lisieux (+,-1h45’ de route). Dîner et Logement au Foyer Louis et Zélie Martin.

5 Avril Lisieux
A 7h’ nous nous rendons au Carmel pour assister aux Laudes. Petit déjeuner au Foyer Louis et Zélie Martin. A 9h Messe avec la communauté au Carmel. Ensuite nous irons nous recueillir en silence devant la Châsse de Sainte Thérèse. Sur le site de la Basilique, en union avec Sainte Thérèse, nous faisons le chemin de croix établi derrière le chevet de la Basilique. A l’issue du Chemin de Croix, nous sommes invités à nous arrêter dans le cloître de la Basilique pour découvrir la puissance de la Miséricorde en compagnie de Sainte Thérèse. Après le déjeuner au Foyer Louis et Zélie Martin, nous irons visiter la maison d’enfance de Sainte Thérèse aux Buissonnets. Ensuite nous visiterons le Musée de Cire dédié à la Vie de Sainte Thérèse suivi d’un film expliquant son parcours jusqu’à sa canonisation en 1925.
Dîner et logement au Foyer Louis et Zélie Martin.
6 Avril Lisieux – Bruxelles
A 7h’nous nous rendons au Carmel pour assister aux Laudes. Petit déjeuner au Foyer Louis et Zélie Martin. A 9h Messe avec la communauté au Carmel. Après la messe, temps libre jusqu’au déjeuner. Après le déjeuner, nous visiterons la Cathédrale Saint Pierre, elle est l’un des joyaux de l’art gothique normand ensuite visite de la Chapelle de la Sainte Vierge.

Elle a été construite à l’instigation de Pierre Cauchon, évêque de Lisieux à partir de 1432, mais surtout connu pour avoir, l’année précédente, présidé le tribunal qui condamna Jeanne d’Arc à Rouen. A sa mort en 1442, il est enterré dans cette chapelle. Du temps de Thérèse, et encore aujourd’hui, la chapelle de la Vierge est le lieu de la célébration des messes en semaine. Thérèse et sa famille y assistent souvent. En 1887, Thérèse à 14 ans, se rendait notamment dans cette chapelle pour prier pour la conversion du criminel Pranzini. Le bas-relief à gauche de l’autel l’a aidé dans sa démarche : il représente Jésus en croix, entouré des deux bandits. La prière de Thérèse n’a pas pour but d’attendrir le cœur de Dieu, qu’elle sait déjà plein d’amour et de miséricorde, mais de faire en sorte que celui du condamné Pranzini s’ouvre à cette miséricorde : « je dis au Bon Dieu que j’étais bien sûre qu’Il pardonnerait au pauvre malheureux Pranzini, que je le croirais même s’il ne se confessait pas et ne donnait aucune marque de repentir, tant j’avais confiance en la miséricorde infinie de Jésus, mais que je lui demandais seulement « un signe » de repentir pour ma simple consolation… ». Pranzini, avant de tendre son cou au couteau de la guillotine, embrasse la Croix du Christ. « J’avais obtenu « le signe » demandé […] Quelle réponse ineffablement douce !… Ah ! Depuis cette grâce unique, mon désir de sauver les âmes grandit chaque jour ».

Fin du pèlerinage et retour sur Bruxelles.

Informations et Réservations se font auprès de Mme Rita Merkx  0483 00 56 73 OU ritamerkx@yahoo.fr
Notre PRÊTRE est présent pour nourrir notre foi. « C’EST UNE TRÈS GRANDE GRÂCE Donné par DIEU et par MARIE».
L’Equipe sera à votre écoute et à votre service durant tout le pèlerinage : Emanuele Lo Monaco, Maria Lo Monaco, Giovanni Giunta et Rita Merkx.

Attention ! Les premières inscriptions seront garanties, Si vous souhaitez participer au pèlerinage avec la Communauté des frères de Saint Jean Bruxelles ne tardez pas à vous y inscrire.

Communauté des Frères de Saint Jean, 225, Avenue de Jette 1090 Bruxelles.
Tout pour la Gloire de Dieu.


Date / Heure
Date(s) - 03 avril 2016
07h30


Carte non disponible