Financement des cultes | Après-midi de réflexion sur la mise en oeuvre

Financement des cultes : Après-midi de réflexion sur la mise en oeuvre

La nouvelle ordonnance sur le financement des cultes laisse une série de possibilités et d’options à prendre par les organes représentatifs (pour nous, l’Archevêque) et les établissements (= les fabriques d’église). Il s’agit principalement de deux sujets : la composition des conseils d’administration des établissements (= les conseils de fabrique) et les association d’établissements.

La législation indique que les administrateurs (= les fabriciens) seront désormais soit désignés par l’organe représentatif, soit élus par la communauté. Comment ce choix est-il opéré ? Comment se déroulent les élections ? Sur ces points, la législation s’en remet aux organes représentatifs. Les associations d’établissements permettent à un établissement disposant de moins de ressources de bénéficier de tout ou partie du subside régional auquel un autre établissement, mieux nanti, aurait droit et qu’il n’utiliserait pas.

Ce système est nouveau. Il sera indispensable de l’utiliser intelligemment car le montant des subsides est plafonné. Sans ce système, certaines paroisses devraient fermer uniquement par manque de subsides. Pour réfléchir à ces points et aboutir à une politique commune pour tout Bruxelles, mgr Kockerols a rassemblé les équipes décanales, trois personnes extérieures et ses adjoints pour une après-midi de réflexion, le 21 février.

Les orientations qui y ont été prises, seront exposées prochainement aux responsables pastoraux, aux actuels fabriciens et à toute personne désireuse de rendre service dans le temporel de notre Eglise.

Texte Thierry Claessens

Vous souhaitez en savoir plus ou songez à vous impliquer, merci d’entrer en contact par mail avec Thierry Claessens, responsable du Termporel : thierry.claessens@diomb.be

©Gisela Prata Saenz