GENFEST 2018 aux Philippines | Les jeunes des Focolari ont la parole

GENFEST 2018 aux Philippines ’BEYOND ALL BORDERS’ – les jeunes des Focolari ont la parole

La conviction de vouloir retracer une nouvelle géographie qui vise à abattre limites et barrières personnelles et communautaires, voilà d’où est parti le projet mondial des ‘Gen’ (New Generation, les jeunes de 18 à 30 ans) de la onzième édition du GENFEST, du 6 au 8 juillet 2018 à Manille (Philippines).

De Belgique ils partiront à 24, entre 18 et 30 ans, de tous les coins du pays, enthousiastes de faire cette expérience extraordinaire. Quelques jeunes des Pays-Bas se joindront à eux. Le Genfest constituera une expérience interculturelle, interreligieuse et sociale  unique. Pour prolonger les moments forts du festival (Manille, du 6 au 8 juillet, avec des jeunes de tous les continents), le groupe de Belgique prévoit une semaine d’inculturation sur l’île de Borongan, au centre des Philippines : le matin du travail social et l’après-midi du tourisme ou de la détente à la mer. http://www.focolare.org/fr/genfest-2018

Ce sera donc l’Asie, le continent du futur et des jeunes, qui accueillera ce grand rassemblement. La parole à Kiara Cariaso, Philippine, membre de l’équipe d’organisation : « Nous voulons montrer au monde le réseau de projets, de campus, d’actions de solidarité, de soutien à la légalité que les milliers de jeunes répandus dans le monde sont en train de déployer. Et un non à la guerre et aux armements, à la solitude, à l’abandon et aux rapports virtuels superficiels. »

Alep, Bethlehem, Turing, Mumbai : le Genfest repart des périphéries du monde.

« Cette fois-ci encore le Genfest sera une pierre d’angle, incontournable pour le chemin vers un monde uni, expliquent Maria Guaita et Marco De Salvo du secrétariat central, autant pour le partage des efforts de paix et l’unité en acte, que pour prendre des forces et du courage. Bon nombre de jeunes vivent en territoires de guerre, de conflits, de malaises sociaux. C’est sur cette ligne de front que beaucoup ont choisi de commencer à changer le monde ».

Une mobilisation mondiale est déjà en cours. De nombreux contacts ont lieu avec d’autres Mouvements, par exemple avec les jeunes de la Rissho Kosei-kai, association laïque bouddhiste japonaise qui compte six millions de membres, et avec le Youth World Peace Forum, qui aura son propre rassemblement annuel à Manille, en même temps que le Genfest.

Né d’une idée de Chiara Lubich, fondatrice du Mouvement des Focolari, le Genfest a rassemblé sur plus de 40 ans des dizaines de milliers de jeunes. Celui de 2018 en sera la onzième édition, la première en dehors de l’Europe.

Informations complémentaires : Chris Hoffmann, 0474-972775