Holodomor | Commémoration de la famine en Ukraine

 

Commémoration du 88ème Anniversaire de la famine organisée en Ukraine en 1932-33

Le dimanche 21 novembre à 17h en la Cathédrale Sts-Michel-et-Gudule, une commémoration en prières pour les millions de victimes innocentes de la famine-génocide en Ukraine 1932-33 a eu lieu. Cette eucharistie s’est déroulée sous les auspices conjoints de la Communauté bruxelloise de l’Eglise gréco-catholique Ukrainienne et l’Ambassade d’Ukraine au Royaume de Belgique. Chaque année la communauté catholique de rite byzantin organise à la cathédrale une messe en ukrainien pour la commémoration de l’Holodomor

La cérémonie était présidée par l’évêque des Ukrainiens pour l’Europe venu de Paris. L’abbé Nazarii Mykhailiuk, C.Ss.R, responsable pastoral de la Communauté gréco-catholique de Bruxelles était entouré de ses 12 confrères en exercice en Belgique dont ceux venus de Gand, Anvers et Charleroi. Le programme de la commémoration comprenait après la messe, des allocutions dont celle notamment de monsieur l’Ambassadeur,  Yehor Pyvovarov. Elle s’est conclue par des chants et violons par les enfants de la communauté.

En savoir plus sur la famine en Ukraine

Il s’agit du génocide par la famine en 1932 et 1933, par la volonté délibérée de Staline d’asservir l’Ukraine : par des plans de collectivisation de l’agriculture, il a empêché les paysans de produire les récoles habituelles alors que l’Ukraine est le « grenier à blé » de la Russie. La Famine de 1932-33, tragédie nationale du peuple ukrainien, a tué entre 2,6 et 5 millions de victimes, selon les historiens. Elle ne fut pas le résultat de catastrophes naturelles, mais c’était une décision gouvernementale à grande échelle qui visait à réduire, puis à exterminer une partie importante des Ukrainiens pour mieux asservir notre nation au régime soviétique athée. A peine un peu avant l’avènement du nazisme en Allemagne, le communisme soviétique combattait son propre peuple pour mieux absorber les nations entières dans l’immense empire soviétique stalinien.Consulter la page Wikipedia consacrée à cette tragédie.

© Doyen Vancraeynest et communauté gréco-catholique ukrainienne