Les Frères de Saint Jean quittent Jette cet été

Les Frères de Saint Jean ont annoncé la fermeture de leur prieuré à Jette, en région bruxelloise. Cette décision, accueillie « avec tristesse » par l’archidiocèse de Malines-Bruxelles, fait suite à une réorganisation au sein de la Congrégation. Les Frères étaient présents à Bruxelles depuis 2010.

Une décision difficile mais nécéssaire

La fermeture de leur prieuré Sainte-madeleine de Jette a été annoncée ce mardi 4 janvier par les Frères de Saint Jean. Cette décision fait suite à « la nécessité d’une réorganisation de leurs effectifs dans la Congrégation », précise les Frères.

En 2020, le Prieur général et le Chapitre général de la Congrégation avait décidé la fermeture de six prieurés apostoliques dont un dans leur « province Europe Nord », dont fait partie la Belgique. Un « discernement difficile » a donc dû être opéré au sein du Chapitre provincial. Cela a abouti, en décembre dernier, à la décision de fermer définitivement le prieuré de Jette, décsion effective au cours de l’été 2022.

Une mission commencée en 2010

La mission des Frères de Saint Jean avait commencé à Jette en 2010, à la suite du départ des Pères Rédemptoristes. Cet ordre avait fondé le couvent de la Madeleine en 1903. Cette mission consistait principalement en l’animation spirituelle de l’église conventuelle, l’accompagnement des personnes, la formation, l’accueil de groupes dans le prieuré. Certains Frères étaient également impliqués dans le service de l’Eglise locale et dans d’autres groupes.

« Les frères du prieuré de Jette ont accueilli la décision de la fermeture avec tristesse : ils aiment (…) cette ville et (…) auraient voulu continuer à s’y investir dans l’avenir » , exprime le communiqué. Jusqu’à leur départ définitif, les Frères vont « continuer leur mission et collaborer notamment à la démarche synodale » en cours.

L’archevêché a également accueilli cette décision avec tristesse: « Les Frères de Saint Jean avaient au fil des années bien trouvé leur place dans l’Eglise, spécialement à l’ouest de Bruxelles. » L’archidiocèse entamera sous peu un discernement quant à l’avenir de ce site dont celui-ci est propriétaire.

© texte: Cathobel d’après le communiqué des Frères de Saint-Jean (résumé et adaptation Sébastien De Bock)
© photo: Cathobel

Lire l’article complet sur le site de Cathobel.