Mgr Vitaly, évêque de Kiev | « L’Ukraine existe et cherche à arrêter la guerre »

L’évêque de Kiev-Zhytomyr –  le salésien Mgr Vitaly Krivitskiy, SDB – est certainement parmi les plus actifs à tous les niveaux pour soutenir les nécessiteux en cette période de guerre en Ukraine. Aujourd’hui, nous relançons certaines de ses déclarations qu’il a récemment exprimées à RaiNews24.

Tous les dirigeants du G7 ont condamné l’attaque du centre commercial de Krementchouk. À votre avis, que vise l’armée attaquante ?

Ils n’ont d’autre désir que de prendre notre terre et d’anéantir l’ethnie ukrainienne. Le monde entier parle aujourd’hui de Krementchouk, mais nous avons de nombreuses Krementchouk tous les jours. Nous avons de nombreuses tragédies dans lesquelles non seulement des soldats, mais aussi de nombreux civils meurent. C’étaient des gens qui étaient simplement allées faire leurs courses. Maintenant, en chacun de nous, il n’y a qu’une grande douleur.

Quand la visite du Pape François en Ukraine sera-t-elle possible ?

Ce serait une initiative merveilleuse, si le Pape venait dans notre Pays. L’ensemble du monde civilisé sait maintenant que l’Ukraine existe et cherche différentes manières d’arrêter la guerre. Mais la visite du Pape est évidemment très compliquée maintenant, même si nous le remercions pour chaque mot et prière qu’il prononce.

Le Pape se renseigne-t-il directement auprès de vous de la situation de la guerre ?

Non, pas directement auprès de moi, bien que je parle souvent avec le cardinal Konrad Krajewski, l’Aumônier Pontifical, qui est déjà venu plusieurs fois nous apporter le soutien, l’aide et la proximité du Pape.

Avez-vous déjà craint d’être une cible des forces russes ?

Eh bien, on voit des crimes de guerre se produire partout en Ukraine… Mais cela me fait plus mal de voir ce que vivent les familles dans leur chair, quand je parle à des parents qui ne peuvent plus voir leurs enfants, ou à des enfants qui ne peuvent plus voir leurs parents…

Retrouvez la suite de l’article sur www.infoans.org.

© texte : RaiNews24
© photo: ANS