Mon enfant prépare sa première communion | Et moi ?

Mon enfant se prépare pour sa première communion. Et moi ?

Puis-je prendre part avec mon enfant à cette préparation ? Oui tout à fait. Par exemple avec ces 6 questions auxquelles il faut répondre ensemble. Votre enfant se prépare pour sa première communion. Il participera donc pour la première fois à l’Eucharistie, fête de la rencontre avec le Christ vivant. Félicitations ! Mais qu’est-ce que cela signifie: rencontrer le Christ dans l’Eucharistie ? Comment est-ce que cela marche ? Ce sont des questions importantes.

Ci-dessous, nous vous proposons 6 questions à approfondir avec votre enfant. De cette manière, vous comprendrez mieux ce qui va se passer ce jour de fête entre Pâques et la Pentecôte.

Une astuce : Discutez des questions pendant le rituel du soir, par exemple si votre enfant est déjà au lit. A ce moment-là, votre enfant est généralement très intéressé par les histoires qui dépassent le présent !

 # 1 Connais-tu déjà l’histoire de ton prénom?

Avez-vous déjà raconté à votre enfant l’histoire du choix de son prénom? Sinon, c’est le bon moment ! Si oui, redites-le encore. Les enfants aiment entendre comment vous avez choisi leur prénom. Que cherchiez-vous à dire avec ce choix ? A qui avez-vous pensé ? Quelles sont les consonances auxquelles il fait référence et auxquelles vous avez été sensible ? Quelle est sa signification (éventuellement biblique) ? Lorsque Dieu appelle quelqu’un, il l’appelle par son nom. Pensez à l’appel de Samuel ou à celle de Jésus qui appelle les pêcheurs en Galilée. Ou bien les nouveaux noms et surnoms que certains étudiants prennent tout comme Simon-Pierre. Vous êtes-vous senti appelé par Dieu à un moment de votre vie ou dans votre vie quotidienne ? Parlez-en.

# 2 Sais-tu pourquoi nous sommes heureux de pouvoir dire « oui » à Jésus bientôt ?

La première communion est un renouveau et une continuation du baptême. Un nouveau oui à l’appel de Jésus à le suivre et à aider à bâtir son église, son paradis sur terre. Comment traduisez-vous cela dans votre propre vie ? Pourquoi dites-vous « oui » à Jésus et comment ? Que voulez-vous transmettre à votre enfant et pourquoi ? Comment pouvez-vous vous aider mutuellement pour aller plus loin ?

# 3 Connais-tu déjà l’histoire de la brebis perdue ?

Votre enfant a probablement déjà déjà entendu la parabole de la brebis perdue au catéchisme. C’est l’une des meilleures histoires que Jésus raconte à ses disciples pour expliquer à quoi ressemble Dieu. Si votre enfant la connait, laissez-le-vous la raconter avec ses propres mots. Vous pouvez également la relire ensemble dans la Bible pour enfants ou en ligne (Luc 15.3-7). Et ce clip d’animation le rend encore plus vivant.

À qui ressemblez-vous dans l’histoire ? Pour qui pourriez-vous être un bon berger ? Quelles sont les choses qui vous rendent captif et dont Dieu vient vous délivrer ?

# 4 Sais-tu déjà pourquoi nous ouvrons nos mains pour recevoir le corps du Christ ?

Le sacrement de l’Eucharistie ne peut avoir lieu que dans le geste d’accueil qui nous ouvre les mains pour recevoir l’hostie. Les enfants l’apprennent bien : main gauche dans la main droite, tenue au niveau de la poitrine. Le prêtre placera bientôt le Corps sacramentel, le Christ vivant en cette coupelle humaine. Un simple geste d’une grande importance. Il symbolise la communion de notre coeur.

A quelles occasions dans la vie je garde habituellement les mains ouvertes ? Les enfants penseront spontanément à des bonbons ou à une autre surprise. Qu’est-ce que cela signifie de recevoir l’Hôte ?

Lors de la première communion, les mains s’ouvrent pour le don de la vie elle-même. C’est aussi un devoir.

Qu’est-ce que j’espère recevoir ? Qu’est-ce que je dois donner ?

# 5 Quel passage du Notre Père préfères-tu ?

La prière du Notre Père n’est pas une prière longue ou difficile mais un texte facile à mémoriser même pour les petits enfants. Laissez-le d’abord appréhender seul et à son propre tempo le sens du texte. Passez ensuite en revue la prière et considérez avec votre enfant le passage qui vous attire le plus aujourd’hui.

Notre Père, qui es aux cieux,
Que ton nom soit sanctifié,
Que ton règne vienne,
Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du mal.

Si votre enfant a appris à chanter le Notre Père, vous pouvez clore le rituel du soir par la prière chantée.

# 6 Est-ce que je t’ai déjà raconté comment j’essaie de suivre Jésus ?

Vous constaterez que pendant l’Eucharistie, vous êtes invité à plusieurs reprises à vous lever ou à vous rasseoir. Nous ne sommes pas seuls pour la communion, nous devrons également suivre un chemin : de notre siège vers le chœur en direction de l’autel. Ce voyage est aussi un rituel au sens profond. Quitter sa chaise c’est répondre à l’appel. Cela signifie lève-toi pour quelqu’un et quelquechose. La communion fait revivre le chemin de croix de Jésus, qui mène à la victoire de l’amour. Comment et pourquoi voulez-vous sortir de votre zone de confort ? Que pouvez-vous faire ensemble, en famille ou individuellement, pour exprimer la première communion par des actes de solidarité ? Sur quoi aimeriez-vous dépenser une partie de l’argent du cadeau ?  Echanger ensemble apporte la paix et la sérénité nécessaires, vous sentirez certainement la présence de l’Esprit Saint brûler dans votre cœur. C’est cet Esprit qui rend possible la rencontre avec Jésus dans notre vie. Qu’il vous soit donner de recevoir en plénitude ce Christ vivant dans l’Eucharistie !

Article de Lieve Wouters (Kerknet.be) – Traduction Anne Périer

Retrouvez l’article originel.