Pâques avec les Chrétiens d’Orient

 

Pâques avec les Chrétiens d’Orient

 

La signification de Pâques dans les différentes communautés chrétiennes

 

Le saviez-vous ?

Le sens de la fête de Pâques est le même dans toutes les Églises. Il est fondamental pour la vie des chrétiens. Les Offices de la montée vers Pâques suivent partout les récits évangéliques de la Passion, de la mort et de la Résurrection du Seigneur.
Chaque Église d’Orient célèbre le Triduum pascal, comme dans l’Église latine : ce sont les trois jours saints qui constituent une matrice de la vie chrétienne :
• le Jeudi saint, l’institution de l’Eucharistie et donc l’institution du sacerdoce ;
• le Vendredi saint qui dans les rites orientaux correspond aux obsèques du Seigneur, le Christ qui passe par la mort pour détruire la mort causée par le péché collectif de l’humanité, et qui nécessite la restauration et le renouvellement de l’humanité déchue ;
• et finalement la grande fête de la Pâques, comme appelée en Orient, car c’est la fête principale, au cœur de tout autre fête chrétienne, qui est la victoire du Seigneur sur l’esclavage et la mort.

Qu’est-ce que « Pâques » pour les chrétiens ?

Dans la tradition juive, la Pâque commémore la libération du peuple d’Israël de l’esclavage, de la torture et de l’humiliation des Égyptiens. Le sens littéraire du mot « Pâque », qui est un mot d’origine hébraïque, veut dire le « passage » de la mer Rouge. La tradition chrétienne a donné un prolongement spirituel à cette signification, qui est le passage de l’esclavage à la liberté, de l’ignorance à la connaissance, de la mort à la vie, grâce à la Résurrection du Christ.

En Orient comme en Occident, la Semaine sainte est la plus pratiquée, la plus priée, la plus fréquentée, c’est la semaine qui touche profondément, avec une piété et des émotions intenses.

La Semaine sainte interpelle même les non pratiquants qui assistent aux différentes cérémonies, surtout à la cérémonie des obsèques du Christ, le Vendredi saint, et celle du dimanche de Pâques.

 

Les différences

 

Des dates différentes
Cette année Pâques sera fêtée à deux dates : le 9 avril et le 16 avril 2023.

Une seule fête, des manières différentes de célébrer

Les nombreuses Églises chrétiennes ont toutes leur manière de célébrer Pâques. En Orient, la diversité des rites entraîne une grande diversité dans la manière de fêter la Résurrection.

Chez les byzantins (Ukraine, Roumanie, Russie, Arabes melkites…), par exemple, les prières liturgiques des trois premiers jours de la Semaine sainte reprennent un refrain qui insiste sur la venue imminente de l’Époux, identifié au Christ, et qui appelle les fidèles à se tenir prêts pour ce grand moment. Dans la tradition occidentale, c’est plutôt au temps de l’Avent, avant Noël, que ce thème est abordé.

Alors que le Vendredi saint latin insiste surtout sur la Crucifixion, le Vendredi saint oriental se focalise sur l’embaumement et la mise au tombeau du corps de Jésus. Dans le rite byzantin, du soir du Vendredi saint jusqu’au lendemain soir, les célébrations tournent autour d’un tombeau fictif, placé au milieu de l’église. Les fidèles aiment s’y rassembler en grand nombre, et méditer en entonnant ensemble des prières très lyriques.
Ces célébrations se terminent par la nuit de Pâques, qui célèbre déjà la Résurrection. C’est la fête la plus populaire et fréquentée, les églises sont remplies. L’atmosphère est joyeuse, l’office consiste en des prières accompagnées de l’encens qui est brûlé par le prêtre pour annoncer la joie de la Résurrection.

Chez les coptes, la Semaine sainte fait l’objet d’une préparation très attentive. Les fidèles sont appelés à jeûner 14 heures par jour (de minuit à 14h). Durant tout le carême, mais plus encore durant la Semaine sainte, la tradition copte insiste sur les trois « P » : prière, pénitence, partage.

Les coptes insistent beaucoup sur les mouvements du corps pour signifier leur célébration : ils se prosternent plus d’une centaine de fois, pour finir par se prosterner 450 fois au Vendredi saint. Cette prosternation signifie le changement de regard, le changement de vie (métanoïa en grec), parfois décisif, qui doit être le leur durant cette Semaine sainte.

Ils récitent les prières et les lectures de toutes les Heures religieuses : 6h, 9h, 12h, 15h, 18h, 21h, minuit. Les moines coptes prient en plus à 3h du matin.

Fait unique et propre aux chaldéens, toute l’assemblée applaudit avec force lors de la messe de Pâques, lorsque le prêtre ou l’évêque annonce la Résurrection du Seigneur ! Cette communauté orientale particulièrement importante en France fréquente en grand nombre les célébrations de la Semaine sainte et de Pâques. Les églises sont combles et la joie est toujours au rendez-vous. Cette Église orientale célèbre en araméen, la langue que parlait Jésus.

Dossier de Presse de l’Oeuvre d’Orient.

Accéder au site de l’Oeuvre d’Orient ici.