Pâques orthodoxe | La lettre ouverte du Métropolite de Belgique

Comme vous le savez peut-être, nos frères chrétiens de confession orthodoxe célèbrent rarement Pâques en même temps que nous. La raison en est une manière différente de calculer la date de cette fête.
Cette année, la fête de Pâques chez les Orthodoxes tombait ce dimanche 24 avril. A cette occasion, le Métropolite Athénagoras de Belgique a publié une lettre ouverte sur le site l’Archevêché (orthodoxe) de Belgique.
Nous vous la partageons:

 

Bien aimés frères et sœurs en Christ,
Le Christ est Ressuscité!

Aujourd’hui, les femmes myrophores arrivent au tombeau et voient l’ange et entendent de lui la bonne nouvelle que le Seigneur est ressuscité. Alors qu’ils sortent du tombeau, courant annoncer la nouvelle aux Apôtres, le Christ lui-même leur apparaît soudain et les salue d’un seul mot:“Réjouissez-vous!”(Mt 28:9).

En ce jour radieux, alors que nous célébrons la glorieuse Fête des fêtes, la Solennité des solennités, la Résurrection du Christ, je vous dis à tous à mon tour: « Réjouissez-vous »! Notre Seigneur Jésus-Christ s’est révélé à nous par sa mort et sa résurrection. Il est devenu pour nous le vainqueur de la mort et nous a donné la vie. La Résurrection du Christ permet à tous de devenir participants de la vie éternelle.

Grâce à la Résurrection du Christ, nous nous réjouissons malgré les difficultés, les épreuves et les luttes que nous avons connues et que nous endurerons toujours dans le court laps de temps de notre vie mortelle. Car le Christ lui-même a promis: « Voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » (Mt 28:20).

Après sa Résurrection, la première chose que le Christ dit à ses disciples est: «La paix soit avec vous». Ce sont des mots qui ont beaucoup de sens aujourd’hui. Nous prions constamment pour la paix dans le monde. Nous le faisons surtout lorsqu’une guerre fait rage. Comment pouvons-nous témoigner de la Résurrection du Christ si nous n’avons pas la paix? Non seulement la paix en nous et avec nous-mêmes, mais surtout la paix entre les hommes, la paix entre les peuples… Sans cette paix, nous ne sommes pas heureux. Jean écrit qu’après Sa Résurrection, le Christ a accompli beaucoup plus de signes, afin que nous puissions croire qu’il est le Fils de Dieu. Et par la foi, nous pouvons vivre en son nom. Jésus ne fait pas seulement beaucoup de signes. Il nous donne aussi le Saint-Esprit, Il nous donne la paix et Il nous dit de nous pardonner les uns les autres.

L’homme créé par Dieu est destiné à vivre en communion avec Dieu. Car quiconque vit en communion avec Dieu expérimente la vraie vie, la paix, la joie et le vrai bonheur. L’homme n’a pas été créé pour vivre dans la douleur et le chagrin, ni pour la mort. C’est une vérité constamment proclamée par notre Sainte Église. C’est pourquoi la mission de l’Église est précisément de proclamer toute la vérité du Christ ressuscité.

Le Christ est Ressuscité! En vérité Il est Ressuscité! Ce cri de notre Église nous rappelle la nécessité de restaurer la paix, l’harmonie, la tranquillité intérieure et la joie dans le monde dans lequel nous vivons.

Je vous souhaite personnellement, à vous et aux vôtres, beaucoup de bien et beaucoup de joie en ce temps radieux de Pâques.

Avec ma bénédiction paternelle et mon amour dans le Seigneur Ressuscité.

 

Le Métropolite Athénagoras de Belgique,
Exarque des Pays-Bas et du Luxembourg

 

© photos: Cathobel (vignette) – Archevêché (orthodoxe) de Belgique

Vers le site Internet des Orthodoxes de Belgique.