Quinzaine thérésienne | L’après-midi des plus démunis

 

Hommes et femmes fragilisés par la vie se recueillent près de Ste Thérèse

Au cinquième jour de la Quinzaine thérésienne, les organisateurs ont réservé un moment convivial pour les personnes confrontées aux épreuves de la vie. Le temps d’une après-midi, ces femmes et hommes ont fait une pause près de Ste Thérèse de Lisieux.

Le visage de Thérèse à 8 ans, dessiné par Floris, s’affichait sur grand écran pour accueillir les participants

« De quel quartier de Bruxelles venez-vous? », lance le père Sébastien Dehorder en début d’après-midi ce 27 septembre. Lui-même reconnaît « être un étranger », puisqu’il vient de Louvain-la-Neuve. Les réponses fusent: 1030 Schaerbeek… 1000 les Marolles… puis viennent Anderlecht, Saint Gilles ou Molenbeek et même « la rue » !

Le ton est donné. Le dessinateur Floris, qui est aussi prof de religion catholique, reste dans ce style spontané. Il présente à l’assemblée modeste, une série de dessins sur Ste Thérèse. « Thérèse, dit-il en introduction, est une copine depuis longtemps. ça fait plus de 40 ans que je la connais. »

Rencontre avec Floris Brouwers « Un bout de crayon dans les mains de Dieu »

 

Les épines dans la vie de Thérèse de Lisieux

Par cette projection d’images, commentées avec beaucoup d’humour, Floris présente les principaux traits de la vie de Ste Thérèse. Elle grandit dans une famille aimante, elle connaît très jeune la souffrance de perdre sa maman, puis de voir sa sœur aînée entrer au Carmel. Quelques années plus tard, la famille vit la douleur de voir le papa « perdre la tête« , comme le résumera Floris.

Et pourtant, un dessin montre que Thérèse veut « escalader la montagne de la sainteté« . Et quand elle est tentée de se décourager, elle trouve cette astuce: « Pour l’amour de Dieu, là-haut, il y a peut-être un ascenseur ». Le dessinateur Floris a réussi le tour de force de présenter en quelques dessins cette « petite voie » que Ste Thérèse propose à tous d’emprunter.

 

De la théorie à la pratique

Si cette après-midi conviviale se déroulait à la basilique de Koekelberg, au cœur de la Quinzaine dédiée à Ste Thérèse de Lisieux, c’est pour une belle raison: permettre à chaque participant de se rapprocher de la sainte par ses reliques.

Venus des différents quartiers de Bruxelles, ces hommes et femmes se sont confiés à Sainte Thérèse dans la prière (c) AFdB

Ces longues minutes de prière étaient portées par des chants entonnés a capella par le père Sébastien Dehorder, rejoint par une jeune étudiante de Louvain-la-Neuve. Entendre les mots de Thérèse « Si j’avais commis tous les crimes du monde… » aide à se sentir concernés par la voie d’amour qu’elle a ouverte pour nous.

Le temps du réconfort

Les langues se sont davantage déliées autour d’une part de gâteau et d’un café servi lors d’un goûter convivial. « Je ne connaissais pas Thérèse avant« , nous confie par exemple Jacques venu de Saint Gilles. Il a beaucoup appris de la présentation faite par le dessinateur Floris en début d’après-midi. « La famille joue un rôle important dans la piété de l’enfant, explique notre interlocuteur du moment. L’attitude du père a aussi eu une grande influence sur la famille.« 

A d’autres tables, nous comprenons l’importance de ces rendez-vous conviviaux, comme ici à la basilique de Koekelberg, et auparavant à Banneux pour la journée des pauvres (mi-novembre). Les participants accompagnés des mouvements comme Poverello ou le Snijbontje (restaurant social) apprécient ces bulles d’oxygène dans des « vies difficiles » comme ils l’expriment eux-mêmes. Laissons le mot de la fin à ce Jacques à qui nous demandons ce qu’il retient de Ste Thérèse. « Son message d’attendre l’ascenseur, voilà ce que je retiens. Dieu lui-même prend en main pour nous conduire.« 

AF de Beaudrap

Photos ©Anne-Françoise de Beaudrap et Marie-Françoise Boveroulle

***

Voir la suite du programme de la Quinzaine Thérésienne ici.

S’abonner à la newsletter de Cathobel pour ne plus rien manquer de l’actualité catholique près de chez vous ici.

Découvrir le service solidarité de l’Eglise Catholique à Bruxelles ici.

Visiter le site de la basilique ici.