Salésiens | Un séminaire Europe-Afrique autour de la formation professionnelle à Bruxelles

Un séminaire en marge du sommet Afrique-Europe

Du 14 au 18 février, lors de ce que les institutions européennes ont appelé « Africa Week, » s’est tenu à Bruxelles un séminaire international sur le thème « Développement des Compétences pour le leadership en Formation Professionnelle en mobilité entre l’Afrique et l’Europe (Capacity Building for Leadership in Techical Vocational Education and Training Mobility between African and Europe). » Le séminaire était organisé dans le cadre du projet SAAM (Supporting Alliance for African Mobility – Alliance à l’appui de la mobilité africaine).

Il s’agit d’un projet pilote financé par l’Union Européenne et également soutenu par l’Union Africaine, dans le but de tester la faisabilité d’une mobilité entre ces deux continents pour le personnel et les élèves des Centres de Formation Professionnelle. Malgré les défis liés aux procédures bureaucratiques en raison des visas et des restrictions dues à la pandémie, les organisateurs du séminaire ont réussi à réunir 52 personnes de plus de 20 Pays différents (13 africains et 7 européens) à Bruxelles.

Une présence salésienne importante

La plupart des partenaires africains du projet appartiennent au réseau « Don Bosco Tech Africa » dont le directeur, le P. George Tharanyil SDB, était également présent au séminaire. Les représentants de « Tech Don Bosco » d’Espagne ont également participé à la réunion.

Renato Cursi, Secrétaire Exécutif de « Don Bosco International, » a participé à la première session du Séminaire et a prononcé un discours de bienvenue aux participants.

Ensuite, plusieurs Fonctionnaires des Directions Générales pour l’Éducation, l’Audiovisuel et la Culture (EAC), pour l’Emploi, les Affaires Sociales et l’Inclusion (EMPL) et des partenariats internationaux (IntPa) de la Commission Européenne ont proposé des présentations aux participants au séminaire.

En outre, toutes les personnes présentes ont également pu visiter le CFP salésien de Sint-Denijs-Westrem, près de Gand.

Que retenir du séminaire?

À travers les nombreux ateliers, conférences et débats, les participants au séminaire ont abordé les défis de l’éducation et de la mobilité dans ces deux continents, en développant des stratégies et des programmes pour le développement des compétences capables de les surmonter.

Actuellement, le personnel et les enseignants des CFP africains expérimentent les activités de job shadowing (une forme d’apprentissage par l’observation sur le lieu de travail) et de peer learning (éducation entre pairs) dans plusieurs Pays européens, et ils créent ainsi les conditions pour les premiers flux d’élèves en provenance des centres de formation professionnelle d’Afrique vers les centres européens, qui sont prévus pour la période 2022-2023.

Le projet SAAM, en effet, œuvre pour la rencontre des cultures, l’union des forces et la coopération, la créativité et l’apprentissage mutuel et le dépassement des obstacles et des préjugés.

Le séminaire a été considéré par tous les participants comme une expérience très enrichissante qui renforcera davantage les liens entre les deux continents et on espère qu’il ouvrira la porte à d’autres projets de coopération dans ce domaine.

© texte et photo: ANS – Agenzia Info Salesiana (titre et sous-titres: Sébastien De Bock)

Vers l’article original.