Série Godvergeten | Les évêques flamands veulent réfléchir à de nouvelles avancées

 

 

Série Godvergeten | Les Evêques flamands veulent réfléchir à de nouvelles avancées 

Les courageux témoignages des victimes d’abus sexuels dans l’Église, diffusés dans l’émission Godvergeten, nous ont tous profondément impressionnés. L’horreur et la souffrance inexprimable de ceux-ci nous laissent sans voix. Tant de douleur, de vies détruites et de traumatismes avec lesquels les victimes, leurs familles et leurs amis doivent essayer de vivre.

Lorsque les victimes trouvent encore le courage de parler de la douleur qui les habite si profondément et de leur souffrance, il ne nous reste plus qu’à leur prêter une oreille attentive dans un silence imprégné de respect. Les victimes et leurs proches méritent toute notre attention. 

Nous comprenons leur colère à l’égard des abuseurs mais aussi à notre égard, nous l’Église et nos responsables. Oui, nous avons échoué. Et pour cette dure réalité, nous leur présentons à nouveau toutes nos excuses. C’est et cela restera toujours un chapitre sombre de l’histoire de l’Église. Jamais, nous ne devons l’oublier.

Godvergeten a montré que nous n’avons pas suffisamment écouté les victimes. Leur demande de reconnaissance demeure. Qu’avons-nous pu faire jusqu’ici ? Il y a eu la Commission Parlementaire qui nous a beaucoup aidés, la Commission d’arbitrage et la Fondation Dignity qui s’en suivit, les points de contact auxquels les victimes peuvent toujours s’adresser. Les victimes individuelles ont obtenu la reconnaissance de leurs souffrances et des excuses. Mais maintenant, se pose la question : que pouvons-nous encore faire pour les aider ?

Nous chercherons à y voir clair dans les prochains mois. La Conférence des Evêques s’investira de manière prioritaire dans de nouveaux entretiens avec les victimes d’abus et leurs proches. De nouvelles étapes pourront en découler, avec les victimes, leurs proches et avec de l’expertise qui existe dans la société pour les aider.

De nombreuses questions se posent également au sein de nos communautés ecclésiales locales. Nous vous encourageons à en discuter entre vous. La page de Kerknet, qui rassemble systématiquement les questions actuelles et tente d’y répondre, peut vraiment aider à cet égard. L’engagement envers l’Eglise des collaborateurs ecclésiaux et des croyants se voit également remis en question. Seule la vérité libère. Nous devons nous soutenir mutuellement et collaborer dans la confiance à une Eglise où les abus n’ont pas leur place.

Les structures de l’Église sont elles aussi remises en question. Nous nous associons au souhait du Pape François de mettre un terme à une culture cléricale dont les abus sont une horrible excroissance. A nous tous d’y travailler dans tous les domaines.

Vous êtes victime d’un abus ou vous connaissez quelqu’un qui souhaite déposer plainte ? Vous pouvez contacter le point de contact de l’Église à l’adresse info.abus@catho.be ou la Justice à l’adresse lieve.pellens@just.fgov.be.

Vous trouverez ici la réponse initiale des Evêques à Godvergeten à l’adresse suivante.

Bruxelles, 27 septembre 2023
Les Evêques flamands