Service Formation | Des initiatives pour mieux entrer dans la compréhension de l’encyclique Fratelli tutti

Le service Formation vous propose plusieurs idées afin de mieux entrer dans la compréhension de l’encyclique Fratelli tutti parue le 3 octobre.

Cette initiative a mené à une collaboration féconde avec le service de la formation du diocèse de Tournai.
Ensemble, nous vous proposons cette démarche progressive.

Pour commencer texte en main, un outil pour lire et comprendre Fratelli tutti.
Fratelli tutti est un texte important, qui mérite d’être lu avec attention. Mais il est long – plus de deux cents pages – et pas toujours d’un accès aisé.

Le Service de formation du diocèse de Tournai a voulu aider les lecteurs potentiels à mieux appréhender cette encyclique, en donnant quelques clés de compréhension.
Coronavirus oblige, cet outil de formation a été pensé pour être utilisé par une personne seule.
Il est composé de neuf séquences, une pour l’introduction et une par chapitre. Chaque vidéo dure environ cinq minutes. Les grandes lignes du chapitre sont présentées, puis l’attention est attirée sur quelques paragraphes, grâce à des questions. Les différentes vidéos ont été conçues pour être regardées séparément, même s’il est évidemment possible de les visionner toutes à la suite. Elles n’ont d’autre but que de faciliter la lecture de l’encyclique.

Afin de poursuivre par l’écrit : le service Formation vous propose 3 textes :

Afin de poursuivre par l’audio :

Afin de poursuivre par la vidéo :

  • Émission de KTO proposant trois clés de lecture avec Fr. Éric Bidot ofm, Véronique Fayet (présidente du Secours Catholique) et P. François Euvé s.j. (rédacteur de la revue « Études ») (52′)
  • Six regards de 10′ avec Jean-Pierre Denis (journaliste), Gabriel Gabellieri (philosophe), Marine de Préneuf (philosophe), Marie Lucas (doctorante en études italiennes et histoire de la pensée politique), Marie-Hélène Lafage (politologue), Fr. Jean-Benoît Rauscher o.p. (sociologue) + débat (120′)

Enfin, il pourrait être intéressant et audacieux, probablement lorsque le contexte sanitaire le permettra, de déployer cette réflexion avec une communauté musulmane de proximité (se rassemblant dans le même quartier, si du moins des rencontres informelles ont déjà eu lieu) afin de prolonger en quelque sorte non seulement les rencontres vécues par le pape François à Assise et à Abu Dhabi mais aussi les reprises de celles-ci dans l’encyclique.

Bon approfondissement et à bientôt !