Toussaint – Proposition de liturgie domestique pour le dimanche 1er novembre

L’abbé Christian Deduytschaever nous propose une liturgie domestique pour vivre à la maison, seul ou en famille, un moment de prière autour des textes du jour.

 

Liturgie familiale de Toussaint

 

Hier, aujourd’hui et demain

Réunis en son nom

Dimanche dernier, nous célébrions que, pour Jésus et ses disciples, il y a un double fil rouge à notre vie si nous voulons être en Alliance avec Dieu, en réponse à lui qui « nous a aimés le premier » : l’amour de Dieu et l’amour du prochain, selon nos possibilités, avec nos limites et nos forces… 

C’est le désir de vivre de cet amour qui nous rassemble ici, en union de pensée à tant d’autres de par le monde et à travers l’histoire.

Signe de croix chanté : Au nom de Dieu notre Père, au nom du Fils notre frère, au nom de l’Esprit qui nous aime.

Tu nous invites, Seigneur, à nous laisser imprégner de ton amour, à être en communion à toi, animés de ton Esprit Saint. Que nous puissions en découvrir les chemins !

 Seigneur, prends pitié.

Chant : Ubi caritas et amor (vidéo)

Evangile : Mt 5,1-12

Selon Matthieu (fin du chapitre 4), après avoir circulé dans les villages, prêché et soigné, 

Jésus se retire et partage avec ses premiers disciples ce qu’il a pu voir dans ces rencontres de ceux qui vivent en communion à Dieu.

Nous nous sommes retirés un moment chez nous et pouvons aussi revenir sur telle ou telle rencontre dans laquelle nous avons pu voir quelque chose de la communion à Dieu, de ce que Jésus appelle le Royaume de Dieu.

Ce sont là des moments de « sainteté » dont nous pouvons prendre conscience en les partageant, en les exprimant, en les recevant les uns des autres.

Comme de petites lumières sur notre chemin : 

on pourrait ici allumer l’un ou l’autre lumignon

En remercier le Seigneur, à la fois parce que nous avons pu les voir ou les vivre, mais aussi parce que cela peut nous aider sur notre propre chemin, comme l’exprime saint Jean.

Lecture de la 1ère lettre de Jean 3,1-3.

Chant : Tout homme est un frère (paroles et partition)

Merci au Seigneur d’être ainsi appelés à la sainteté, comme tant d’autres l’ont été avant nous : évocation de saints et saintes ou bienheureux, selon les prénoms des personnes rassemblées, par exemple, ou selon les sensibilités de chacun, en précisant sans doute un point de leur sainteté dans les circonstances qu’ils ont vécues. En n’oubliant pas les « saints de tous les jours » qui peuvent être repris lors du chant suivant.

Chant : Saints et saintes de Dieu, dont la vie et la mort.(vidéo)

Ils nous ont laissé un message de vie, tout comme ceux à qui nous pouvons penser maintenant, ceux qui sont décédés récemment ou non et en union à qui nous sommes invités à prier.

Laisser place à l’évocation de quelques-uns.

Et la prière s’étend aussi à ceux qui, aujourd’hui, vivent ou sont appelés à vivre quelque chose du Royaume de Dieu, de sa sainteté, au milieu même des difficultés (comme évoqué en Mt 5,11-12).

Sans oublier de prier en pensant à ceux qui vont nous suivre, dans le monde que nous allons leur transmettre et dans lequel eux aussi seront appelés à vivre la Communion des Saints.

Le Notre Père, en diverses langues, peut-être ?

Oui, Seigneur, nous osons te prier que nous puissions nous entraider à vivre de ton Esprit et ainsi à être des témoins de ton amour, en union à toi dès maintenant et pour les siècles des siècles.

Et que le signe de l’amour de Dieu marque nos pensées, nos paroles et nos actions au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.

Chant : Dieu est toujours en avenir, il nous appelle à son bonheur ; son règne est un monde à bâtir.

***

A la semaine prochaine !

Photos tous droits réservés