Un dimanche, une année sans Rameaux

Un dimanche -et une année- sans Rameaux…

Comment allons-nous acclamer Jésus qui entre à Jérusalem puisque nous ne pouvons pas être ensemble et agiter nos rameaux bénis ?
Ferons-nous un bouquet avec tous les messages envoyés, les coups de fil passés, les services rendus, les prières criées ?

Un bouquet que chacun déposera devant l’âne monté par Jésus ? Car cette année encore, Il vient, Lui, au nom du Seigneur.

Et puis … jusqu’à Pâques de l’année prochaine, nos crucifix seront en berne ; pas de rameaux verts à côté du visage de Jésus.

Toute cette année, nos croix seront « en vendredi saint » …
Est-ce pour que le dimanche de Pâques soit plus dense, plus vrai ; pour que notre foi en la VIE soit plus profonde et forte ?

Pas une vie qui nous tombe du ciel mais une Vie qui sort du tombeau de nos souffrances, de nos angoisses, de nos péchés….

Bon dimanche, bonne année sans rameaux.

Texte de Katinka Maus-Bielders, reponsable de l’aumônerie catholique de la clinique Ste-Anne St-Remi (Chirec).

Photos Pxhere

Ci-dessous le signet offert par l‘abbaye de Dendermonde à télécharger et imprimer chez soi.