UP Stockel-au-Bois | L’avenir se dessine

 

UP Stockel-au-Bois | L’avenir se dessine

Le départ à la pension de l’abbé Philippe Mawet, responsable de l’UP Stockel-au-Bois, a été l’occasion d’amorcer une démarche synodale de réflexion : elle a porté à la fois sur l’audit des forces en présence et sur le maillage à créer entre les différents clochers. Deux rencontres ont ainsi rythmé l’hiver et le printemps permettant aux paroissiens des différents clochers d’échanger, d’exprimer leurs souhaits et de s’écouter.

Mgr Kockerols avait appelé de ses vœux la création d’un attelage mixte avec les prêtres de l’UP et des laïcs prêts à s’investir pour poursuivre le travail de l’unité pastorale.

L’équipe pastorale a alors suggéré le nom de Christine Scheerens. Cette paroissienne et habitante du quartier est professeur de maths et de religion à l’Institut des Dames de Marie à Woluwé-Saint-Lambert. Le 30 avril, la bonne nouvelle de son accord pour un mi-temps à compter du 1er septembre en tant que responsable de l’UP. Elle est également mariée et maman de 4 enfants.

Cette architecture est en place pour un an et sera évaluée.

Autour d’elle, l’abbé Edouard Marot continuera à veiller sur ND-de-Stockel-au-Bois et le père Roger Sinabisi poursuit sa mission. Un prêtre assomptionniste viendra renforcer l’équipe.

Notre évêque rend grâce pour cette solution et invite tous les fidèles à engager ses forces dans la réussite de cette entreprise.

©Anne Périer

***

Visiter le site de l’UP Stockel-au-Bois ici.