Communauté de l’Emmanuel | Le WE d’automne « Nazareth » a fait le plein à Banneux

 

Communauté de l’Emmanuel | Le WE d’automne « Nazareth » a fait le plein à Banneux

La Communauté de l’Emmanuel Belgique avait imaginé un we d’automne autour de la thématique Nazareth : Plus de 630 personnes dont 400 enfants de 0 à 18 ans se retrouvaient sur le site du Sanctuaire de Banneux du vendredi 19 le soir au dimanche 22 jusqu’à 16h.

 

Quel programme ?

Des personnes venus de toute la Belgique mais aussi de la France et du Grand Duché ont du choisir entre les 3 différents parcours proposés :

  • S’épanouir en couple dans une sobriété heureuse ? Ce parcours pour « couples » jeunes ou expérimentés avait mis l’accent sur le nouvel art de vivre sobrement mais joyeusement. Elisabeth et David Weynants, responsables d’« Amour et Vérité » au sein de la Communauté de l’Emmanuel avait concocté un parcours pour régénérer les foyers avec également Sonia et Jean-Luc d’Hollander et d’autres couples membres de l’équipe « Amour et Vérité ».
  • Quel sens pour ma vie, mes occupations et mon travail ? Ce parcours s’adressait à toutes celles et ceux qui souhaitent donner plus de sens à leurs occupations, leur travail et leur engagement dans le monde. Ce parcours était animé par Xavier Muller, Thomas Caudron, Tatiana Ngo Njembe et Marc Fischer.
  • Comment prier ? Ce parcours s’appuyait sur la bible et l’expérience. Il donnait des clés pour celles et ceux qui veulent s’initier, recommencer ou approfondir leur prière, notamment un atelier sur la Lectio Divina. Ce parcours était dispensé entre autres par Jean-Luc Moens, mathématicien, papa et grand-père, avec Nathalie Meyers, sœur de la communauté et Danielle Paeps, impliquée à la chapelle du Saint-Sacrement à la Viale Bruxelles.

Les enfants n’étaient pas les laissés pour compte habituels, ce qui explique certainement que la formule d’une retraite vraiment accessible à toute la famille avait été fortement plébiscitée avec une affluence record de jeunes enfants : Le parcours kids (0-11 ans) permettait de vivre un camp adapté à leur âge avec des animations, jeux, découvertes, temps spirituels. Un week-end aussi dans l’esprit des petits camps de Beauraing. Chaque enfant vit la session avec les autres enfants de son âge, dans un espace spécifique : bébés de 0 à 2 ans, maternelles de 3 à 5 ans, primaires 1-2-3: de 6 à 8 ans, primaires 4-5-6: de 9 à 11 ans. Les teens étaient eux subdivisés en 2 groupes : les 12-15 ans et les 16-17 ans étaient répartis en deux sous-groupes, et, vivaient leurs activités et séjournaient dans un lieu proche mais distinct.

©Anne Périer

 

Un accueil soigné pour chacun

Le temps clément samedi après-midi a permis les activités récréatives en extérieur : foot géant, 2 circuits de balade distincts dans la nature environnante, etc… Ce temps de retraite était rythmé par des temps de louange soignés, une eucharistie quotidienne et la traditionnelle soirée de miséricorde le samedi soir dans la plus grande des trois églises du site : c’était l’occasion d’entendre des témoignages, de pouvoir se confesser et/ou d’accéder à des temps d’écoute-prière animés par des membres de la Communauté. L’abbé François Vanandruel pour le site principal avec le diacre Jacques Beckand, et les abbés Cédric Claessens et Henry Fautrad pour le site des Teens étaient à pied d’oeuvre, épaulés par d’autres prêtres et laïcs de la communauté. 

Outre le soin aux contenus, à l’organisation huilée jusque dans la signalétique, ce qui retient l’attention, ce sont toutes les intentions bien pensées d ‘attention individuelles qui permettaient à chacun de se sentir accueilli peut-être aussi bien qu’à Nazareth ! Ainsi deux temps de « Happy Hour » intergénérationnelle proposée le vendredi et samedi soir où avec une animation bien pensée, une sono en ordre de marche et un bar à portée de main et de joyeux braseros, changeait l’aspect des abords de l’hospitalité en un lieu de fête familiale. De même, le dimanche des temps d’apéritif par région étaient organisées avant le repas pour qu’outre le temps des repas, une opportunité additionnelle de faire de nouvelles connaissances.

Les échos des participants sont très positifs tant au niveau du contenu que dans l’attention au détail. En bref, ce fut un gros we bien rempli pour les petits et les grands avec l’occasion de faire une pause loin de son quotidien et de réfléchir à la place de Dieu dans la vie de chacun, une belle réussite pour la communauté que l’on sent habitée.

Visionnez l’after-movie d’1RCF en cliquant sur l’image

***

Accéder au site de l’Emmanuel Belgique ici.

Visiter le site de Banneux ici.