Journées Nationales des Prisons | La pastorale portugaise participe !

Le groupe d’ados de la pastorale portugaise de Saint-Gilles, l’internat de Don Bosco, le groupe Ephata… les jeunes de la pastorale de Bruxelles sont solidaires et s’impliquent dans une action de sensibilisation à la situation des familles des personnes détenues.

Chaque année, les journées nationales de la prison (www.jnp-ndg.be) – une initiative de toute une série d’associations de toutes obédiences, en partenariat avec le Conseil Central de Surveillance Pénitentiaire – sensibilisent à la problématique pénale et interrogent sur le sens de la prison. Le fil conducteur pour l’année 2017 sera « Détenu ? Et la famille ? » pour mettre en lumière celles et ceux qui sont touchés indirectement par l’incarcération et dont la détresse reste muette.

Ce samedi 18 novembre, au Brass’Art à Molenbeek, avait lieu l’inauguration de l’exposition collective *des Journées Nationales de la Prison. * (Une collaboration de l’ADEPPI, l’APO, l’aumônerie catholique des prisons bruxelloises, la CAAP, le CAL, la Croix-Rouge, la FAMD, le service Le Pont (asbl LES), Radio Campus et la Ligue des Droits de l’Homme.)

Un groupe de 16 adolescents de la pastorale portugaise de Saint-Gilles entre 14 et 17 ans est venu participer au concours de dessins lancé par la Croix-Rouge et à l’Atelier origami « étoiles » organisé dans le cadre d’une action de solidarité, par l’aumônerie catholique des prisons bruxelloises.

 Atelier origami « Etoiles »

Si vous avez envie de venir découvrir l’expo et de participer à l’Atelier origami « étoiles », vous pouvez rejoindre les aumôniers catholiques de prison au Brass’Art le mercredi 22 novembre entre 14h et 16h et le dimanche 26 novembre entre 12h et 15h (à partir de 8 ans)(activité 45 min). Cette exposition se déroulera jusqu’au 28 novembre. Vous pourrez y découvrir des témoignages audio de proches de personnes détenues, des textes écrits dans des ateliers dans différentes prisons, des arbres de vie, des stands d’informations et de sensibilisation.

« L’Action Étoiles » est une action de solidarité lancée dans le cadre des Journées Nationales de la Prison 2017. Nous proposons à chacun de confectionner en solidarité avec les personnes détenues de la prison des Saint-Gilles des étoiles en origami. Une ou des étoiles, symboles de ces mille et une petites lumières qui parsèment le ciel dans la nuit la plus profonde. Ces étoiles en origami seront vendues et l’argent récolté permettra d’acheter un petit cadeau pour leurs enfants qui viennent aux visites de fin d’année à la prison de Saint-Gilles.

Des étoiles venant de l’internat de Don Bosco, du groupe Effata, des Sœurs de Brakel (Oost Vlaanderen) sont venues rejoindre les étoiles réalisées par les personnes détenues et ce n’est qu’un début, de petites étoiles commencent à scintiller un peu partout. Si vous avez envie de vous impliquer dans l’ « action Etoiles » vous pouvez nous contacter conferenceprison25nov@gmail.com 0471/995.665

Vous êtes tous invités à nous rejoindre samedi 25 novembre à la salle verte du collège Saint Michel à la conférence de Jan De Cock accompagnés de parents d’une personne détenue

Le samedi 25 novembre, Jan De Cock partagera les expériences du monde carcéral autour du thème de la famille dans une double conférence, un double partage pour un public intérieur et extérieur : la matinée (de 10h à 12h) dans la salle verte du collège St Michel et l’après-midi dans la prison de Saint-Gilles. Jan De Cock sera accompagné de parents, qui dans l’accompagnement de leur fils détenu, sont passés plusieurs fois de la mort à la Vie. Ils ont progressivement dépassés le stigmate de honte de l’incarcération, qui par contagion touche les familles, pour maintenant s’impliquer.

Jan De Cock nous emmènera en voyage vers la figure humaine des personnes détenues et de leur famille, sans aucun doute un des groupes les plus oubliés de notre société.

 Jan De Cock a parcouru le monde, de prison en prison, à la recherche de la vie derrière les barreaux. Il s’est rendu auprès des prisonniers à travers la steppe et le désert, en bateau ou à vélo. Il a rencontré des chapardeurs, des pickpockets. Jan a rencontré de nombreuses familles de prisonniers. Comment vivent-elles l’expérience de la détention de leurs proches ? Sont-elles également stigmatisées par la société ? Existe-t-il des associations qui accueillent et soutiennent les familles des détenus ? (Asbl Within-Without-Walls Vzw)

Les équipes bruxelloises des aumôneries catholiques de prison.